Ces images montrent la croissance in situ d'un cristal de NaCl sur un bord de goutte d'eau salée (goutte en haut, surface sèche en bas). La solution se concentre quand l'eau s'évapore et le cristal croit dans toutes les directions. Il reste mouillé, drainant l'eau avec lui vers l'extérieur de la goutte.

 

Croissance d’un cristal de NaCl. La hauteur de l’image est d’environ 100 micron (Crédit : D. Ausserré).

 

Cette image montre la structure interne d'un cristal de NaCl fraichement séché. Les taches de couleur très régulières aux formes arrondies suggèrent la présence de couches d'eau intercalées.

 

Structure d’un cristal de NaCl. La hauteur de l’image est d’environ 100 micron (Crédit : D. Ausserré).

 

Observation in situ du dernier stade de la dissolution d'un cristal de NaCl posé sur une surface et fraichement immergé (zone sombre). Le disque sombre autour du reste de cristal montre une couche de diffusion du sel dissous. Les couleurs d'interférence montrent clairement que dans ce processus les bords du cristal déposé jouent un rôle particulier. Le trou central, fréquemment observé, s'est formé pendant l'étape de cristallisation.

 

Dissolution d’un cristal de NaCl. La hauteur de l’image est d’environ 100 micron (Crédits : D. Ausserré).

 

Ces exemples illustrent que l'observation "tout par-dessous" caractéristique de la technique BALM est particulièrement bien adaptée à l'étude et au monitoring des phénomènes supportés par des "lignes trois phases", c'est à dire des fronts liquides sur des surfaces. Ces phénomènes recouvrent par exemple le mouillage, la cristallisation, le dépôt sur solide par transfert depuis la surface liquide, la micro-fluidique, ou la réactivité chimique en milieu hétérogène.

Téléchargez la fiche produits BALM