Un défaut ponctuel au centre de la première image diffuse la lumière homogène BALM incidente, générant des ondes diffusées homogènes et inhomogènes (plasmons) à la surface de la couche d'or. Les ondes inhomogènes se propagent sur la surface, dont la rugosité est de 0,3 nm. Cette rugosité agit comme un convertisseur plasmon/plein champ et génère une lumière diffusée homogène, qui contribue à la formation de l'image BALM proportionnellement à la densité locale de l'énergie du plasmon. La seconde figure montre que cette énergie s'amortit exponentiellement avec la distance au centre diffusant.

 

(Crédit : D. Ausserré, CNRS / novembre 2017)