Deux électrodes coplanaires sont mises en contact avec un même électrolyte (0,5 M KCl ). On applique une tension DV entre les deux électrodes.

 

Un contraste mesurable apparaît pour DV compris entre 10 et 300 mV (image 2). Il augmente avec DV et s'inverse avec le signe de la tension (image 3). Si on ouvre le circuit, le contraste se renforce, ce qui montre qu'il est dominé par la couche de Stern et qu'on est aussi sensible à la présence (ou dans ce cas la disparition) de la couche diffuse.

 

Image 2

 

Image 3. Hauteur des images = 100 µm. (Crédits : BALM : D. Ausserré, CNRS / Électrochimie :  M.Lazerges, ENSCP / mars 2014)

Téléchargez la fiche produits BALM